Les rivières

La Jonte : La Jonte prend naissance aux environs de 1200 m d’altitude, sur les pentes Nord du massif de l’Aigoual, à l’extrême Sud du département de la Lozère. S’écoulant sur des terrains métamorphiques et cristallins, elle parvient à Meyrueis, village en amont duquel elle est encore à l’état de gros ruisseau.

La Jonte prend de l’ampleur au niveau de Meyrueis, grossie par les eaux des jolis ruisseaux de la Brèze puis du Béthuzon, avant de s’engager dans ces belles gorges calcaires évoquées par ailleurs, dont elle ne sortira que 22 km plus en aval, à sa confluence avec le Tarn, au Rozier.

Le milieu est donc tout à fait propice au développement d’une truite fario. La Jonte est classée en première catégorie. La densité de truites auxquelles se mêlent vairons et goujons, est maximale et, en tout cas, d’un niveau rarement atteint en France !

 

Le Tarn : Le Tarn prend naissance à 1550 m d’altitude, sur le flan Sud du Mont-Lozère. Il va présenter, sur environ les 100 km de son parcours lozérien, une succession de profils.

Mais pour l’essentiel de son cours, le Tarn est une rivière de gorges. Creusé tout d’abord dans le granit, il va peu à peu pénétrer en terrain karstique dans lequel il s’est aménagé un lit de plus en plus profond, en formant les grandes et célèbres gorges qui portent son nom. C’est au village du Rozier, à son point de confluence avec la Jonte, où viennent mourir les deux gorges, que le Tarn sort du département.

Si le Tarn doit sa réputation au site grandiose qu’il offre en spectacle, il n’est pas faux d’affirmer qu’il est, sur le plan halieutique, l’une des plus belles rivières d’Europe.

 

La Dourbie : rivière emblématique du Sud-Aveyron, elle prend sa source dans le massif du Lingas au sud du Mont Aigoual.

C’est une rivière calcaire en aval de Nant, le profil alterne grands plats et petits rapides. Sur cette partie de la rivière, les meilleurs spots sont situés autour du village perchés de Cantobre sachant que le cours d'eau y est relativement facile d'accès offrant ainsi un parcours idéal pour la pratique de la pêche en sèche ou en nymphe à vue.

Elle est classée en 1ère catégorie piscicole et se jette dans le Tarn à Millau.